La Fondation

« … Agir pour faire le bien dans le monde… »
La Fondation Rotary est une association à but non lucratif qui oeuvre pour la paix et l’entente entre les peuples par le biais de programmes humanitaires et éducatifs et d’échanges culturels.
Entièrement financée par les Rotariens et tous ceux qui partagent la vision d’un monde meilleur, la Fondation place ces contributions pendant trois ans, ce qui lui permet de couvrir les coûts administratifs des programmes grâce aux intérêts générés. Les sommes versées financent la participation aux programmes trois ans plus tard. Les contributions au Fonds permanent, elles, sont placées et seuls les intérêts financent les programmes.
« … Agir pour faire le bien dans le monde… » Voici l’esprit dans lequel ce fonds de dotation fut créé en 1917. Dénommé officiellement « Fondation Rotary » en 1928, les contributions devaient rester modestes jusqu’au décès de Paul Harris en 1947 qui entraîna de généreux dons en son nom. Aujourd’hui, la Fondation a déjà utilisé 860 millions de dollars pour ses programmes.
Toutes les actions financées par la Fondation Rotary sont initiées par les clubs ou les districts.
– PolioPlus
Une des priorités du Rotary est l’éradication de la polio, devant être certifiée en 2005, l’année où le Rotary célébrera aussi son centenaire. À ce jour, les efforts du Rotary et de ses partenaires ont déjà touché un milliard d’enfants depuis 1987.
Dans le cadre de son programme PolioPlus, la Fondation aura déboursé 500 millions de dollars pour cet effort d’éradication. Mais ce qui compte peut-être davantage, ce sont les centaines de milliers de volontaires, mobilisés sur place par les Rotary clubs dans le monde entier. Les Rotariens des pays non endémiques continuent à s’impliquer grâce à l’Initiative d’entraide PolioPlus en fournissant du matériel médical et des fournitures aux pays où la polio demeure toujours une menace.
Le Rotary est la principale organisation non gouvernementale dans cette campagne mondiale. Les autres partenaires du secteur public incluent l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’UNICEF et le CDC (Centre pour le contrôle des maladies américain).